WEBRADIO ONAIR66 FUNK / SOUL / DISCO

* Horloge :  

Titre en cours de lecture

Mise à jour des playlists le 30 Décembre 2018

(Actuellement vous écoutez ONAIR66 FUNK SOUL DISCO sur notre site web.)

TITRE EN COURS DE LECTURE

DERNIERS TRITRES JOUES

Allzic Radio sur Facebook Allzic Radio sur Twitter Allzic Radio sur Google+ Allzic Radio sur Instagram Allzic Radio sur YouTube Recommander à un ami Application iPhone Allzic Radio Application Android Allzic Radio Application Windows Allzic Radio

 

* ARTISTES ET GROUPES / LES PLUS DIFFUSES SUR LA PLATEFORME / WEBRADIO ONAIR66 FUNK / SOUL / DISCO ...

Al Green
Amii Stewart
Anita Ward
Aretha Franklin
Barry Manilow

Barry White
Bee Gees
Ben E. King
Billy Ocean
Boney M.

Break Machine
Carl Carlton
Cerrone
Chaka Khan
Change

Chemise
Chic
Commodores
Con Funk Shun
Curtis Mayfield

D Train
Dalida
Diana Ross
Donna Summer
Earth Wind and Fire

Earth, Wind and Fire
Eruption
Fat Larry's Band
Fela Kuti
France Joli

Fred Wesley
Gary's Gang
George Benson
George Duke
George McCrae

Gibson Brothers
Gloria Gaynor
Grace Jones
Gradient Logic
Greg Kihn

 

 

 

* MENU DES WEBRADIOS DU GROUPE / ONAIR66 ...

(Choisir son programme musicale en cliquant sur un des Players ... TENDANCE / LES ANNEES 80's / POP ROCK / TOP CHART / FUNK SOUL DISCO / LES ANNEES NEW WAVE / BOX TRAK FM ...)

* WEBRADIO ONAIR66 TENDANCE

* WEBRADIO ONAIR66 LES ANNEES 80's

* WEBRADIO ONAIR66 POP ROCK

* WEBRADIO ONAIR66 TOP CHART

* WEBRADIO ONAIR66 FUNK / SOUL / DISCO

* WEBRADIO ONAIR66 LES ANNEES NEW WAVE

* WEBRADIO ONAIR66 BOX TRAK FM

 

 

* LA MUSIQUE / Histoire/ Origines/ Caractéristiques/ Terminologie/ FUNK / DISCO / SOUL ...

La musique / FUNK

Le funk est un genre musical ayant émergé vers le milieu des années 1960 aux États-Unis, dans la lignée du mouvement hard bop, et qui s'est développé au cours des années 1960 et 1970. Selon certaines interprétations, le terme funk proviendrait de l'argot anglo-américain funky, qui signifie littéralement « puant », « qui sent la sueur », insulte traditionnellement adressée aux noirs par les WASP et reprise ensuite à leur compte par les artistes noirs tel que Horace Silver dans son morceau Opus de Funk (1953). Issu principalement de la soul et du jazz, le funk se caractérise par la prédominance de la section rythmique (guitarebassebatterie) qui joue des motifs syncopés, la présence fréquente de cuivres ou de saxophones sur des ponctuations rythmiques (riffs) ou bien des solos et, de manière générale, par la grande place accordée aux instruments.

Avec son concept de « The One » (c'est-à-dire l'appui rythmique sur le premier temps), développé à la fin des années 1960James Brown, au carrefour du gospel, du rhythm and blues, de la soul, du blues et du rock, synthétisant toute la musique noire américaine du xxe siècle, fut considéré comme le parrain de la funk. Sont ainsi emblématiques des titres comme Say It Loud – I'm Black and I'm ProudLicking StickGive It Up or Turnit a LooseThere Was a TimeSuper BadI Got the Feelin'Funky DrummerTalking Loud and Saying NothingSoul PowerMother Popcorn et Sex Machine.

Toutefois, les origines de la funk remontent aux années 1950, où l'idée de ces rythmiques est venue des bars de La Nouvelle-Orléans qui étaient pauvres et ne possédaient qu'un piano pour distraire la clientèle. Le piano était pour les musiciens l'instrument idéal pour synthétiser à la fois la basse, la batterie, la guitare, le chant ou les cuivres sur un seul instrument. La funk débarqua ensuite dans les rues de la ville, interprété par les brass band bien avant que James Brown et le saxophoniste Maceo Parker ne popularisent son style. À l'instar des joueurs de hard bop, les musiciens de funk construisent une œuvre collective autour de la section guitare, basse et batterie qui jouaient le groove, une figure rythmique extensible et modulable à volonté qui permet aux vocalistes et instrumentistes d'intervenir à volonté.

La musique / DISCO

Le disco est un genre musical et une danse ayant émergé aux États-Unis au milieu des années 1970. Issus des genres funksoulpopsalsa et psychédélique, le disco est particulièrement popularisé pendant les années 1970, et revivra brièvement pendant quelque temps. Le terme dérive du mot en français « discothèque ». Son public initial est issu des communautés afro-américainelatino-américaine, italo-américaine, et psychédélique de New York et Philadelphie à la fin des années 1960 et début des années 1970. Le disco émerge en tant que réponse à la domination de la scène rock et à la stigmatisation de la musique dance par la contre-culture durant cette période. Le genre se popularisera parmi de nombreux groupes de l'époque ayant une certaine notoriété.

Histoire

La musique disco est le résultat d'un mélange de funk, de soul et de pop, enrichi par une orchestration comprenant des cordes et des cuivres (durant les années 1970) puis de synthétiseurs. Ce style musical est caractérisé par la prédominance du rythme, binaire, de tempo assez rapide (autour de 120 battements par minute), les pulsations étant marquées par la grosse caisse sur chaque temps de la mesure 4/4. Les contretemps sont soulignés par le « charleston », et très souvent d'autres effets, comme des claquements de mains, ou divers instruments, dont le piano. Le disco est à l'origine une musique de danse, il privilégie donc le rythme et l'orchestration sur le texte et la mélodie : beaucoup de morceaux des premières années sont de simples appels à la danse avec une mélodie réduite à des « accroches » destinées à habiller la rythmique, ponctué de quelques phrases répétées en boucle évoquant la fête et le monde de la nuit. Cette musique dont la principale destination était le public des discothèques, imposait des contraintes techniques particulières.

La musique / SOUL

La musique soul, ou simplement soul, est une musique populaire afro-américaine ayant émergé à la fin des années 1950 aux États-Unis, dérivée, entre autres, du gospel et du rhythm and blues. Elle est considérée par certains comme un retour du rhythm and blues aux racines dont il est issu : le gospel (musique d’église).

Histoire:

Le terme « soul » (en anglaissoul music qui signifie « musique de l'âme ») est associé à la musique noire américaine et apparaît pour la première fois dans le titre de deux albums de Ray Charles : Soul Brothers en 1958, et Soul Meeting en 1961. Le développement de la musique soul est stimulée par deux tendances principales : l'urbanisation du rhythm and blues et la sécularisation du gospel. C'est Ray Charles qui mélangea sa passion pour le gospel avec les rythmes saccadés du rhythm and blues pour donner naissance à la soul. Se retrouve donc dans la soul une partie de l’émotion sacrée mêlée à des thèmes profanes, souvent à forte connotation sexuelle. La soul plonge ses racines dans le pop, le gospel et le negro spiritual. La jeunesse noire l'a utilisée comme un mouvement contestataire pour réagir face à la communauté blanche et à l'envahissement du rock 'n' roll, qu'il soit blanc ou noir.

À la fin des années 1950, la volonté de proposer au public blanc des artistes noirs originaux conduit plusieurs labels à rechercher des versions commercialisables de la « musique noire ». Les deux labels les plus influents sont alors Stax (près de Memphis) et la Tamla Motown à Détroit. On les oppose souvent et l’on parle alors de southern soul avec Stax, plus proche des racines (soul rapide et incisive), et de northern soul, plus dansante et plus influencée par la pop. De même, en termes de management, Motown — dont le slogan « la musique de la jeune Amérique » épouse les volontés d'émancipation de l'époque — est le premier label fondé et dirigé par un noir américain, le redoutable Berry Gordy. À l'inverse Stax est fondé par un blanc, Jim Stewart, et nombre de ses plus fameux musiciens de séance sont blancs eux aussi (Steve CropperDonald « Duck » Dunn, et Tom Dowd).

La soul explose véritablement dans les années 1960. Alors que, dans un style plus classique, s'impose le son du studio Muscle Shoals de Rick Hall et de ses compositeurs « maison » Dan Penn et Spooner Oldham (Muscle Shoals Recording:Aretha FranklinPercy SledgeWilson Pickett, notamment), James Brown et Curtis Mayfield introduisent des rythmes plus syncopés et donnent alors une nouvelle orientation à cette musique. C'est la création du funk, un style inséparable de la soul, qui atteindra son apogée dans les années 1970 et 1980, avec des groupes comme The JB's (les musiciens de James Brown), Sly and the Family StoneKool and The Gang, suivis par Bootsy Collins et George Clinton avec leurs formations déjantées (Parliament et Funkadelic) : le P-funk. Un son beaucoup plus axé sur les basses et les beats, les prémisses du neo soul. En 1966, les latinos de New York inventent la latin soul, également appelée boogaloo.

Durant les années 1970, des albums sont produits et deviennent des classiques du genre (notamment What’s Going On de Marvin Gaye et Super Fly de Curtis Mayfield), mais la soul décline dans la seconde partie de la décennie, les ventes de disques étant alors dominées par le disco. À la fin des années 1970 et au début des années 1980, de nouveaux artistes renouvellent le genre, à l'image de Michael Jackson avec Off the WallRick James, Roger & Zapp, Prince et Luther Vandross. Ils popularisent définitivement la soul. Un peu plus tard, en samplant les standards des années 1960 et 1970, le rap contribuera à une nouvelle popularité de la musique soul. Certains groupes iront plus loin et fusionneront soul et rap, pour donner naissance au new jack swing, devenu hip-hop, puis enfin au neo soul dans la seconde partie des années 1990 (fusion d'instrumentations organiques mais typées hip-hop et de textes et vocalises toujours dans l'esprit soul)[réf. nécessaire]D'AngeloDe La SoulErykah BaduMaxwell et Omar, seraient à l'origine de ce mouvement.

Origines:

La soul tient ses racines du gospel traditionnel afro-américain, du rhythm and blues, et de l'hybridation de leurs styles respectifs séculaires et religieux, dans leurs contenus lyriques et instrumentaux, qui s'organise dans les années 1950. Selon le musicologue Barry Hansen « si ce contenu hybride a permis la popularisation de nombreuses chansons dans le marché du RnB des années '50, seul l'impact a été visible chez les fans blancs les plus aventureux de l'époque ; les autres ont dû attendre la venue de la musique soul dans les années '60 pour sentir la montée du rock and roll chanté dans le genre gospel. »

D'après AllMusic, la « musique soul est le résultat de l'urbanisation et la commercialisation du rhythm and blues dans les années 1960. »La phrase « soul music » en elle-même, désignant la musique orientée gospel aux paroles séculaires, est d'abord attestée en 1961. Le terme soul met en avant la culture et la fierté de la communauté afro-américaine. Le jazz auto-consciemment dérivé du gospel s'appellera soul jazz. Tandis que des chanteurs commencent à utiliser des éléments issus du gospel et du soul jazz dans la musique afro-américaine populaire des années 1960, le terme de « musique soul » est peu à peu utilisé pour désigner de cette musique de l'époque.

Pendant les années 1950, des innovateurs importants tels que Clyde McPhatterHank Ballard, et Etta James, contribuent à l'émergence de la musique soul. Ray Charles est souvent cité pour avoir popularisé le genre soul avec des chansons à succès qui démarreront depuis son album I Got a Woman (1954). Le chanteur Bobby Womack explique que « Ray était un génie. Il a reconverti le monde à la musique soul. »

Little Richard (qui inspirera Otis Redding) et James Brown sont également des contributeurs importants du genre. Brown est connu sous le nom de « Godfather of Soul » (parrain de la soul) et Richard s'autoproclame « king of rockin' and rollin', rhythm and blues soulin' », car sa musique implique des éléments de ces trois genres qu'il cite.

Sam Cooke et Jackie Wilson sont aussi des principaux contributeurs du genre. Cooke se popularisera en tant que chanteur dans le groupe de gospel The Soul Stirrers, avant sa reconversion controversée dans la musique séculaire. Sa chanson You Send Me en 1957 propulse sa carrière dans la pop et son Bring It On Home To Me (1962) est décrit comme « la première chanson probable à définir l'expérience de la soul. » Jackie Wilson, contemporain de Cooke et James Brown, atteint le succès grâce à son titre Reet Petite(1957).

 

 

 

* AUTRES / LIENS ET INFORMATIONS / NOS PARTENAIRES ...

 

 

* RUBRIQUE L'ADMINISTRATEUR ...

 

 

* TEST / ADSL DEBIT ORANGE / INTERNET ...

 
Copyright 2017 / - Tous droits réservés. "Webradio onair66.com" * Mention legale *